Bijoux Stratagemme - Boutique en ligne Chaque rêve est un bijou

21/09/2009

Je twite, tu twittes, nous twittons...

Je suis en train de manger un sandwich." Ce type de message représenterait 40 % de ce qui est publié sur Twitter. D'après une étude du cabinet américain Pear Analytics, la plus grandes partie des tweets ("gazouillis", en français) sont, en effet, des "bavardages sans intérêt" relatant des faits anodins. Si l'étude a été réalisé sur un tout petit échantillon – 2 000 messages en anglais ont été analysés –, elle révèle finalement une chose : la consigne de base de Twitter, répondre à la question "Que faites-vous actuellement ?", a bien été comprise.

"Pourtant cette consigne est complètement absurde. Si on répondait réellement à la question, on répondrait tous 'j'écris sur Twitter', ironise Alain Giffard, chercheur spécialiste des technologies de l'écrit et ancien président de la Mission interministérielle pour l'accès public à l'Internet. L'intérêt de cet outil c'est justement quand l'usage qui en est fait s'éloigne de ce qui était prévu." Quand un énarque se met à Twitter, ce n'est pas pour raconter qu'il s'est brossé les dents.

Chercheur jusqu'au bout des tweets, Alain Giffrard expérimente. "J'ai récemment fait, sur Twitter, le compte rendu d'une conférence à laquelle je participais. Je n'ai respecté aucun des usages en vigueur : je ne me suis pas obligé à faire du direct, j'ai pris le temps d'écrire une série d'une petite dizaine de messages, qui font sens quand ils coagulent…" Dans la pratique, la plate-forme est très souvent utilisée pour couvrir des événements en direct, qu'il s'agisse d'une conférence, d'un match de basket-ball ou d'une émission de télévision.

Consulter l'article complet...
Lemonde.fr 09/09/09

Aucun commentaire:

Publier un commentaire