Bijoux Stratagemme - Boutique en ligne Chaque rêve est un bijou

27/11/2009

Web 2.0 : quelle place pour les laboratoires ?

60% des Américains recourent à Internet, et notamment aux forums de discussion, lorsqu'ils sont à la recherche d'une information médicale. Les laboratoires aimeraient investir ce champ de communication avec le grand public, mais la législation reste à définir. La FDA a organisé en novembre une vaste concertation afin de réfléchir à la question, mais l'Agence américaine ne devrait pas proposer une réglementation précise avant la mi-2010. Une échéance trop lointaine, selon les laboratoires, qui estiment que les internautes trouvent de trop nombreuses informations médicales erronées sur le Web. "De nombreux sites consultés par les patients sont mensongers ou truffés d'erreurs. Il n'y a aucun arbitrage de la FDA", critique Rx4good, un groupe de soutien qui aide les entreprises de santé à but non lucratif à trouver des financements. Les groupes pharmaceutiques ont consacré $4 millions en opérations publicitaires en 2008. Seulement 4% de cette somme a été dédiée au support Internet. Les laboratoires craignent que la FDA ne considère les interactions avec les patients sur Internet comme un marketing "off label". La FDA a déjà épinglé une quinzaine de laboratoires en avril dernier, leur reprochant d'omettre les effets secondaires de certains de leurs médicaments dans les liens publicitaires sur Internet. Mais les laboratoires peuvent-ils être également jugés responsables d'une information erronée circulant sur les réseaux sociaux ou les sites collaboratifs, comme Wikipedia ? L'industrie pharmaceutique attend de la FDA qu'elle clarifie cette situation. "Il ne s'agit pas seulement de vendre des médicaments, mais d'être à l'écoute des besoins des patients et de leur donner ce qu'ils attendent", souligne Craig M. Audet, vice-président en charge des Affaires règlementaires de sanofi-aventis aux Etats-Unis.

Business Week - 30/11/09

Aucun commentaire:

Publier un commentaire