Bijoux Stratagemme - Boutique en ligne Chaque rêve est un bijou

29/12/2009

Web 2.0 : un nouveau défi pour la gestion des ressources humaines

Les outils du Web 2.0 investissent l'entreprise. Ils modifient radicalement les méthodologies de travail. Basés sur le fonctionnement collaboratif, ils sont en passe de révolutionner la communication et le management lui-même. Les DRH interpellés, doivent se lancer dans l'ère du web interactif.

De la sphère privée à l'entreprise
La communication démultipliée que représente le web 2.0 se décline en de nombreuses applications. Une nouvelle génération de salariés pousse les entreprises à s'ouvrir à ces outils plus participatifs qu'elle maîtrise parfaitement (blogs, wikis*, réseaux sociaux etc..). Les collaborateurs ne conçoivent plus de ne pas retrouver dans leur sphère professionnelle les outils qu'ils utilisent dans leur sphère privée.

Mais les entreprises sont parfois réservées quant à la généralisation du web 2.0 par peur de perdre le contrôle de l'information. Pourtant, d'après André-Benoît de Jaegère, directeur de l'innovation et du développement au sein de Capgemini Consulting, "le véritable enjeu n'est pas le contrôle de l'information, mais le contrôle de l'accès à l'information".

Un outil testé par des entreprises internationales
La nomadisation du travail incite également les entreprises à mettre en place des portails prenant en compte des technologies favorisant l'émergence de communautés collaboratives et des espaces participatifs. Ces portails intègrent les réseaux sociaux professionnels tel que Viadéo, linkedln, des blogs, des wikis… La société Accenture entreprise " worldwide" a mis en place une plateforme unique, "Accenture Collaboration 2.0″. "…Nous nous positionnons comme une société capable de mobiliser des compétences partout dans le monde afin d'accompagner les projets internationaux de nos clients…[...]. Nous avons toujours cherché a réinventer le don d'ubiquité " souligne Marc Thiollier DG d'Accenture France et Belgique (Entreprises et carrières N°950).

Une expertise partagée
A la Société Générale, la plateforme collaborative combine un annuaire de type réseau social pour que les managers se présentent et créent leur propre communauté d'intérêts et des espaces de travail en mode wiki. Elle héberge des ateliers, des thèmes imposés alimentés par des contributeurs volontaires, tel que le développement du capital humain ou la relation client.

Comme le note François Pichon, directeur marketing d'Open text (entreprises et carrières N° 950), "…les espaces collaboratifs sont devenus des communautés d'expertises, certains salariés partagent les bonnes pratiques sur un métier et pérennisent les savoirs, notamment dans la perspective des départs en retraite".

Encourager la créativité et l'innovation
Chez Mondial Assistance, c'est un outil " BlueKiwi* " qui a permis à l'équipe de se fédérer et d'impulser une dynamique de créativité. Cette plateforme de discussion permet d'échanger en toute simplicité. Des groupes de discussions thématiques s'y sont aussi créés.

Autre illustration au sein de Réunica, sous la forme d'un logiciel d'innovation participative. Outil qui sert également à doper la motivation et à responsabiliser le personnel.

Changer les mentalités
Ces nouveaux outils ne sont pas toujours dans l'environnement culturel de l'ensemble des collaborateurs. La formation à ces nouvelles technologies pourra être envisagée pour faciliter l'appropriation. Le développement du web 2.0 nécessite pour le management de créer de nouveaux réflexes car il s'agit de partager l'information. Un changement des mentalités devient incontournable.

Une utilisation à encadrer
Les risques de dérapage avec ces outils sont parfois évoqués. Pour y remédier, SFR exige que tout article de "MySFR", à la fois blog et réseau social, soit signé par son auteur. Effet garanti! Prévoir une traçabilité des échanges est également souhaitable.

Pour 60% des DRH, sont en jeu des questions de confidentialité et de sécurité (étude Novamétrie, septembre 2009). Le risque est grand que soient divulguées des informations stratégiques. D'où la mise en place de règles précises d'utilisation. 20% des entreprises interrogées par Novamétrie dispose d'une charte d'utilisation.

Les conditions de la réussite
La moitié des DRH estiment que les réseaux sociaux internes seront une priorité stratégique à l'horizon 2012. Instaurer de la confiance et du sens dans l'usage de l'outil sera un enjeu du DRH. Il veillera à ce que les managers ne se sentent fragilisés. Cette mise en place du 2.0 pourra être progressive en commençant avec un petit cercle d'utilisateurs volontaires puis en l'élargissant au fur et à mesure des retours d'expérience. Cette démarche aura l'avantage d'être plus facile à gérer et pourra être propice à la diffusion des usages du web 2.0 au sein d'une plus large communauté. Il y aura lieu aussi de réfléchir à la nomination d'"animateur ou coordinateur de communauté".


Wiki: système de gestion du contenu d'un site web librement modifiable. On utilise les wikis pour faciliter l'écriture collaborative de documents avec un minimum de contraintes.

KIWI: projet d'équipe de gestion du savoir. Knowledge Information Web Intelligence.

Consulter l'article complet sur l'utilisation du web 2.0 en entreprise...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire